Qu’est ce que le mouvement slow life?

Réveillez-vous 20 minutes plus tôt que d’habitude, lentement et prenez votre temps pour déguster votre café. Sortir de chez soi sans se presser pour prendre les transports, et préférer simplifier les actions pendant le reste de la journée. Après une journée de travail organisée, décidez de passer du temps avec votre famille ou vos amis, et en fin de journée, allez vous coucher en ayant suffisamment de temps pour vous déconnecter de tout stimulus et profiter de ces heures de repos. Ça a l’air fantastique et simple à la fois, non ? Ce sont là quelques comportements adoptés par le mouvement de la « slow life », une pratique qui, bien qu’elle semble être à notre portée à tout moment, exige dévouement et discipline pour être mise en pratique, en raison de notre tendance à vivre à toute vitesse.

La naissance du mouvement slow

Né en Italie, le mouvement s’est étendu et a été introduit dans différents aspects de votre vie : dans l’alimentation, le travail, les études, les loisirs, les relations sociales… Il s’agit d’un style de vie qui cherche à ralentir votre quotidien, qui encourage la prise de conscience et la perception de vos actions, en étant conscient de l’usage que vous faites de votre temps et de la manière dont vous l’utilisez

Si, en lisant ceci, vous trouvez que vous manquez d’heures dans la journée pour profiter de vous-même ou de vos proches, si vous vivez par et pour le travail, si vous vous sentez saturé par l’utilisation des réseaux sociaux, si vous souffrez d’anxiété ou de stress en conciliant travail et études… voici quelques-unes des idées que vous pouvez commencer à mettre en œuvre pour  » ralentir  » et profiter davantage de votre vie :

Changez vos habitudes de sommeil 

Si vous décidez de vous coucher plus tôt, vous pouvez vous réveiller plus tôt sans grand effort. Cela vous laissera plus de temps dès la première heure de la journée pour prendre un petit-déjeuner plus tranquille, planifier le reste de la journée, voire de la semaine, ou passer quelques minutes à lire votre livre préféré. Pensez à simplifier dès le début de la journée pour éviter le multitâche.

Des repas sans se presser : Au sein du mouvement slow, on trouve également la « slow food ». Manger doit être un plaisir et doit toujours avoir pour objectif de satisfaire vos besoins et d’ingérer les nutriments nécessaires. Le stress de la vie quotidienne a mécanisé vos déjeuners et vos dîners, vous empêchant de prêter attention à la qualité de la nourriture et des relations. Prenez le temps de préparer des repas faits maison et, surtout, de les apprécier, car cela favorise les relations sociales personnelles, sans avoir besoin d’appareils électroniques.

Trouver un hobby ou un sport 

Vous êtes souvent confrontés à la situation où on a l’impression de ne pas avoir le temps de faire les activités que vous aimez le plus et que on apprécie le plus au niveau physique et mental.

Escapades

Si vous avez l’impression que la ville et le travail vous ennuient, optez pour un refuge rural où vous pourrez vous déconnecter et passer quelques jours complètement « tranquilles ». Prendre du temps dans un environnement naturel permet de mettre en pratique tout ce que l’on sait sur le mouvement lent : vivre sans se presser, analyser les petits détails, socialiser… et, bien sûr, avoir la possibilité de se « désintoxiquer » des téléphones portables, d’internet et des réseaux sociaux.

Il est possible que le mouvement de la « slow life » soit présent dans votre vie, comme une occasion d’interrompre le rythme rapide de la vie quotidienne et de profiter de ce qui compte le plus. N’oubliez pas que les actions proposées ne doivent pas être ponctuelles si ce que vous voulez, c’est adapter le mouvement à votre routine. Toutefois, vous devez essayer de les mettre en pratique progressivement afin que l’impact ne soit pas négatif.

Acheter ds produits de nutrition sportive en ligne
Comment utiliser la menthe poivrée pour garder l’estomac et les intestins en bonne santé ?